Et nos besoins « Bordel», qui s’en préoccupe?

Tous les êtres humains ont des besoins mais tous les êtres humains n’arrivent pas à les combler de façon égale, voire peu ou pas du tout. Cela suscite beaucoup de colère chez les personnes assistées sociales, les travailleuses et travailleurs au salaire minimum, les personnes âgées, les étudiantes et les étudiants, les personnes sans chèque, etc. Mais le gouvernement, les riches et la majorité de la population ne s’en préoccupent pas. Les derniers par indifférence ou ignorance, les autres par cupidité et la recherche du profit à tout prix. La pauvreté est une nécessité pour le système capitalisme. Si cette colère explosait, le monde changerait!   La pauvreté Les personnes à l’aide sociale sont pauvres, même très pauvres. Pourtant, le gouvernement assure qu’il comble les besoins essentiels des personnes assistées sociales. Il affirme que la prestation de base couvre les besoins suivants : alimentation, logement, entretien ménager, soins personnels, communications, habillement, ameublement, transport, loisirs. Mais, le gouverneMENT, MENT! Il est impossible, avec des prestations si dérisoires (insignifiantes) de couvrir tous ses besoins. Une fois le loyer payé, il ne reste que des miettes pour se nourrir et payer ses autres besoins. Comment combler ses besoins essentiels avec un chèque deRead More

Réaction à Jean Boulet et le Programme de revenu de base

La semaine dernière, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité, Jean Boulet, est allé se péter les bretelles en entrevue à la Presse pour annoncer qu’au 1er janvier 2023, le « Programme de revenu de base » entrerait en vigueur.  « C’est une avancée sociale significative » qui bénéficiera aux « personnes les plus vulnérables de la société québécoise », a-t-il dit à La Presse. Depuis 2017 que cette initiative est en « gestation ». À l’OPDS, on se dit qu’elle aurait dû le rester en gestation, tant qu’à finir en pétard aussi mouillé qu’insultant. Voici pourquoi on est en sacrament :