Offre d’emploi : organisatrice communautaire

L’OPDS recherche un·e organisatrice ou organisateur communautaire ! Description de l’organisme Située à Montréal, l’Organisation populaire des droits sociaux (OPDS) est un groupe de défense de droits pour les personnes qui reçoivent l’aide sociale. Notre mission est d’améliorer les conditions de vie des prestataires de l’ensemble du Québec, autant par la défense individuelle que collective de leurs droits. Description du poste L’OPDS cherche à pourvoir un poste d’organisatrice communautaire. L’emploi consiste à prendre en charge 1) l’accompagnement d’individus ayant des enjeux liés à l’aide sociale, 2) l’offre d’informations et de formations à propos de la loi sur l’aide sociale 3) la personne sélectionnée devra également collaborer au travail de défense collective des droits 4) ainsi qu’aux tâches administratives. Tâches spécifiques Offrir de l’accompagnement aux personnes ayant des enjeux avec l’aide sociale (aide au dépôt d’une demande, demande de révision, démarche de contrainte à l’emploi, etc.) ; Offrir de l’information sur la loi de l’aide sociale, autant aux individus, qu’aux groupes communautaires que via des formations visant le public, les étudiant·es et les professionnel·les ; Effectuer des tâches administratives en rotation avec les autres membres de l’équipe (entrée de statistiques, gestion des horaires, gestion des paies, entretien site web, etc.) ; Travail conjoint avec les militant·esRead More

La pauvreté, ici?

On entend souvent dire que le Canada est un pays riche. Est-ce vrai ? Qu’en pensez-vous ? Et Montréal, est-elle une ville pauvre ou riche ? C’est quoi, être pauvre ? Qui est pauvre et comment ? Pourquoi, dans un pays riche, y a-t-il quand même de la pauvreté ? Lorsqu’on parle de pauvreté, il y a beaucoup de questions qu’on peut se poser. Les prochaines pages tenteront d’amener quelques pistes de réflexion au sujet de la pauvreté. Extrait d’un article sur la perception de la pauvreté par les gens au Québec Selon un sondage Léger mené auprès de 1 005 personnes au mois d’août et publié dans La Presse le 30 septembre 2021, les Québécois ont tendance à sous-estimer la pauvreté.  « Les répondants au sondage devaient estimer le nombre de personnes adultes vivant sous le seuil de la pauvreté au Québec. Quelque 21 % d’entre eux ont dit l’ignorer. Un autre 37 % des répondants l’ont estimé à moins de 500 000 personnes. Or, en réalité, ce sont 1,2 million de Québécois qui sont en situation de pauvreté, selon la Mesure de faible revenu. Les Québécois ne sont pas trop au fait, non plus, du salaire annuel brutRead More

Et nos besoins « Bordel», qui s’en préoccupe?

Tous les êtres humains ont des besoins mais tous les êtres humains n’arrivent pas à les combler de façon égale, voire peu ou pas du tout. Cela suscite beaucoup de colère chez les personnes assistées sociales, les travailleuses et travailleurs au salaire minimum, les personnes âgées, les étudiantes et les étudiants, les personnes sans chèque, etc. Mais le gouvernement, les riches et la majorité de la population ne s’en préoccupent pas. Les derniers par indifférence ou ignorance, les autres par cupidité et la recherche du profit à tout prix. La pauvreté est une nécessité pour le système capitalisme. Si cette colère explosait, le monde changerait!   La pauvreté Les personnes à l’aide sociale sont pauvres, même très pauvres. Pourtant, le gouvernement assure qu’il comble les besoins essentiels des personnes assistées sociales. Il affirme que la prestation de base couvre les besoins suivants : alimentation, logement, entretien ménager, soins personnels, communications, habillement, ameublement, transport, loisirs. Mais, le gouverneMENT, MENT! Il est impossible, avec des prestations si dérisoires (insignifiantes) de couvrir tous ses besoins. Une fois le loyer payé, il ne reste que des miettes pour se nourrir et payer ses autres besoins. Comment combler ses besoins essentiels avec un chèque deRead More

Réaction à Jean Boulet et le Programme de revenu de base

La semaine dernière, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité, Jean Boulet, est allé se péter les bretelles en entrevue à la Presse pour annoncer qu’au 1er janvier 2023, le « Programme de revenu de base » entrerait en vigueur.  « C’est une avancée sociale significative » qui bénéficiera aux « personnes les plus vulnérables de la société québécoise », a-t-il dit à La Presse. Depuis 2017 que cette initiative est en « gestation ». À l’OPDS, on se dit qu’elle aurait dû le rester en gestation, tant qu’à finir en pétard aussi mouillé qu’insultant. Voici pourquoi on est en sacrament :

À bas la charité!

Lettre ouverte pour les médias diffusée le 15 novembre 2021 Une journée nationale de la philanthropie, mais la pauvreté et les préjugés sont à l’année ! Hier, en lisant les journaux, nous avons pu prendre connaissance de plusieurs articles et reportages écrits à l’occasion de la Journée nationale de la philanthropie. Si nous nous permettons de prendre la plume, aujourd’hui, c’est que ce concept nous hérisse au plus haut point et que nous aimerions offrir un point de vue intérieur au communautaire, en alternative aux voix charitables déjà entendues.

Photo prise par un camarade de la TROVEP

Communiqué de presse du 5 mai 2022

  COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate Manifestation de l’OPDS : La vie coûte trop cher, un revenu de citoyenneté ça presse ! MONTRÉAL, le 5 mai 2022 – Dans le cadre de la Semaine des personnes assistées sociales, l’Organisation Populaire des Droits Sociaux (OPDS) manifeste dans les rue d’Hochelaga-Maisonneuve. Une centaine de personnes sont attendus au parc Morgan pour revendiquer un revenu de citoyenneté.

Loading Image